Projet

Grand Arbre est malade

Frimousse aime beaucoup Grand Arbre. Quand le docteur des arbres découvre des petits vers sous l’écorce de Grand Arbre, l’univers de Frimousse est complètement bouleversé.

Comment parler de la maladie grave à un enfant?

Une communication ouverte et honnête vis-à-vis des enfants quand un proche est frappé par une maladie grave peut aider l’enfant à gérer la situation.

Un conte pour ouvrir le dialogue

“Grand Arbre est malade” raconte l’histoire de Frimousse. Dans son monde Grand Arbre est un être fort important. Grand Arbre pourrait être maman, papa ou toute autre personne avec qui l’enfant a un lien affectif. Mais Grand Arbre est envahi par des vers, une maladie qui exige un traitement fort sévère. La vie de Grand Arbre et Frimousse en sera complètement bouPage Histoireleversée.

L’imaginaire s’alimente de la réalité du cancer et de son traitement. Intervention chirurgicale, chimiothérapie, rayons, pertes de cheveux, tout s’y retrouve. Frimousse passe par une multitude d’émotions : tristesse, tendresse, colère, peur, espoir…

Trousse à trucs

Pour permettre aux enfants d’exprimer, d’explorer et de gérer les émotions qu’ils éprouvent dans des moments extrêmPage Trousseement difficiles, les dernières pages de ce livre suggèrent des jeux, des objets à bricoler, quelques petites excursions philosophiques (la Trousse à trucs de Frimousse). Tout ce qui y est proposé, a été testé sur de très jeunes enfants et favorise des échanges d’enrichissement entre l’enfant et ses éducateurs. Il est continuellement veillé au bien-être émotionnel de l’enfant. Les activités sont d’application aussi bien en milieu familial qu’en classe ou autre groupe.

Les éditions

Grand Arbre livreL’album illustré est sorti pour la première fois en 2009 chez Abimo en néerlandais et en français. Après 4 éditions en français (avec une distribution en Belgique et au G-D. Luxembourg, plus de 3000 exemplaires vendus) Image Publique éditions rachète les droits et reprend l’édition en 2018. La distribution est assurée par Weyrich.

Désormais l’album est mis en vente sur Amazon, ce qui représente un grand avantage pour la vente en France!

Le livre est également disponible en anglais: ‘Big Tree is Sick’ chez Jessica Kingsley Publishers (JKP) en 2017.

Soutenu par la Fondation contre le Cancer

A partir de mai 2018 la Fondation contre le Cancer commence la distribution de 5000 exemplaires du livre dans les hôpitaux. Les patients en traitement contre le cancer peuvent obtenir gratuitement un exemplaire auprès du service qui les prend en charge.

Outils

D’autres outils ont été développé pour donner vie à Frimousse et son ami Grand Arbre:

Consultez la page des Bonus pour des chansons ou des coloriages, inspirés de “Grand Arbre est malade”.

L’Arbre de Frimousse à Bruxelles est depuis septembre 2016 un endroit symbolique pour les proches d’une personne gravement malade.

boomJefkeGrâce à une collaboration entre l’asbl Talismanneke et une institution pour des handicapés mentales (Levedale), nous pouvons vous proposer une jolie maquette pour rejouer “Grand Arbre est malade”.
Ce qui est unique à cet arbre en bois est qu’il a une branche à scier; la petite scie est également prévue.
Il suffit d’ajouter quelques élements (doudous, feuilles, bandage,…) pour réaliser une mise en scène, qui permettra aux enfants d’explorer d’une façon amusante l’histoire du livre. Lisez plus sur le matériel pour jeux de rôle par ici.Scier la brancheDans le reportage de TV Lux le matériel est utilisé par l’auteure dans un atelier avec enfants à Redu. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés!

Parfois des hôpitauxAZTurnhoutspeelset ont la chance de trouver des étudiants ou des bénévoles qui s’occupent à réaliser un arbre selon notre modèle, comme celui de l’hôpital AZ Turnhout ci-contre.

Et si l’histoire ne se termine pas par une guérison?

Alors surfez vers la page du petit supplément “Adieu Grand Arbre” qui prépare les enfants à la mort de celui qui est malade.

 

 

 

Notre ami Frimousse vous attend également sur Facebook!

Pour un aperçu de tous les messages publiés sur ce site concernant ce livre, cliquez ici.

Fiche technique
Titre:
Grand Arbre est malade
Auteur:
Nathalie Slosse
Illustrations:
Rocío Del Moral
Format:
23,7 x 27,6 cm
Dimension:
36 p.
Editeur:
Image Publique éd.
Info:
Thèmes: maladie, cancer, peur, deuil
ISBN:
9782390030225
Prix indicatif:
14,90 €

REACTIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Commentaires

  1. Emmanuelle
    Publié le 12 juin 2018 à 20:00 | Permalien

    Bonjour!
    Je suis intervenante en oncologie et soins palliatifs en milieu hospitalier. Nous tentons de se procurer Grand arbre est malade au Québec, mais nos efforts demeurent sans succès jusqu’à maintenant. Quelqu’un aurait une idée pour nous aider?

    Merci 😉
    Emmanuelle

    • Publié le 25 juin 2018 à 10:40 | Permalien

      Bonjour,
      Pour l’instant le livre “Grand Arbre est malade” n’est pas encore distribué au Québec. La volonté est bien présente: nous étudions les possibilités. Vous pouvez vous renseigner auprès de l’éditeur: Image Publique éd.
      Entretemps vous pouvez peut-être le commander dans sa version anglaise sur Amazon.ca
      Cordialement,
      Nathalie

  2. Les psychologues de l'espace enfants de CHR Verviers
    Publié le 21 janvier 2018 à 14:51 | Permalien

    Il y a des histoires que l’on n’aime pas raconter mais qui font du bien à être écoutées.. Grand arbre est malade permet de mettre en mots une réalité devenue, parfois, indicible. Là où la souffrance paralyse la parole, il permet d’insuffler une confiance et une contenance à des adultes, à des parents qui cherchent à expliquer et transmettre un vécu souvent difficile à leurs enfants. Là où les questions fusent, là où les émotions sont trop intenses, là où les silences inquiètent, là où les histoires familiales réémergent, là où les douleurs crient, là où les pleurs ne suffisent plus… ce récit réinvente une ambiance de ce qui se vit. Il autorise une autre version de ce qui fait mal, il transforme. En tant que professionnels, nous le proposons davantage comme un outil de communication que comme une réponse toute faite. Il ouvre un champ de dialogue en rendant possible un partage émotionnel dans la famille. Sa douceur et les couleurs de ses illustrations nous paraissent tout à fait adaptées au message qu’il veut faire passer. Certains enfants le découvrent d’une oreille se voulant distraite, d’autres au contraire souhaitent qu’on leur lise l’histoire encore et encore jusqu’à en connaître les moindres phrases. Il permet aux enfants de poser des questions sur la situation réelle qui touche la famille, à travers l’histoire de Grand Arbre. Il n’y a évidemment pas de bonne manière de lire cette histoire. Nous proposons aux parents d’en prendre d’abord connaissance, d’imaginer la manière dont ils pourraient la lire à leurs enfants, de se l’approprier afin que cet échange devienne le plus constructif possible au sein de la famille.

  3. Pia Cox
    Publié le 18 septembre 2017 à 11:25 | Permalien

    Un sujet difficile pour un cible parfois encore oublié ou ignoré,juste parce qu’il n’est pas facile d’ en parler, et de trouver les bons mots. Un livre tellement bien fait et nécessaire…

  4. Malika Bertoux
    Publié le 28 avril 2016 à 10:23 | Permalien

    Je suis psychologue clinicienne, je travaille en cancérologie au CHRULille.
    Votre 1er ouvrage constitue pour les familles un support très aidant.
    Les retours des familles sont positifs ainsi que ceux des médecins.

  5. de Montigny Aurélie
    Publié le 25 novembre 2015 à 16:15 | Permalien

    Je suis institutrice en première primaire et maman d’un petit garçon âgé maintenant de 5 ans.
    Fin décembre 2014, un cancer du sein m’a été diagnostiqué. Je n’avais que 29 ans.
    Mon fils alors âgé de 4 ans m’a vue dans un état de tristesse, de colère, d’amertume. J’étais désemparée. Mais je lui ai tout expliqué.
    Étant institutrice, il me paraît évident de partir de la littérature de jeunesse pour faire comprendre certaines choses difficiles aux enfants. Je me suis donc mise en quête de livres. Il en existe plusieurs mais celui dont les psychologues ou les librairies me parlaient était souvent Grand Arbre est malade.
    Je l’ai lu à mon fils. Il a compris immédiatement que l’arbre était … Maman et que lui était Frimousse. Je le lui ai lu seulement deux fois mais j’y ai fait référence maintes et maintes fois. J’ai fait plein de parallèles par rapport à notre (car nous étions deux à subir cette maudite maladie) histoire.
    Je lui ai relu l’histoire car il a commencé à être en colère. J’étais devenue la mauvaise… Alors, Frimousse, fâché sur son ami l’Arbre, m’a aidé à lui faire comprendre qu’il avait le droit d’être en colère mais sur la maladie, pas sur moi.
    D’un point de vue pédagogique, nous avons construit le monstre cancer qu’il a adoré faire et… Défaire à chaque chimiothérapie. J’avais complété un calendrier avec des numéros pour les jours de chimiothérapie et des ? la semaine qui suivait. Chaque soir, en allant dormir, il faisait une croix pour dire que la journée était finie et qu’on s’approchait de la fin.
    Mes élèves ont été fortement touchés par ce qui m’arrivait. Ils avaient énormément de questions. Je n’ai rien voulu leur cacher.
    Je suis allée en classe, avec ce livre. Je leur ai lu. Ils ont vite fait le rapprochement aussi. Et cela a été beaucoup plus simple pour parler de cette maladie avec les mots justes. Ils ont entendu chimiothérapie, radiothérapie, opération du sein, tumeur, perte de cheveux, globules blancs… CANCER !
    Il a fallu les rassurer car dans leurs familles, des gens étaient décédés d’un cancer.
    Quoiqu’il en soit, ils ne se sont jamais moqués de moi à l’idée que j’avais une perruque, un masque, pour venir leur rendre visite et aujourd’hui, même s’ils sont dans une autre classe, ils sont les premiers à venir me dire que je suis belle, avec mes cheveux tout courts.
    Pour vos enfants, pour vos élèves, (et pour vous), il est indispensable de garder le sourire, le moral et de leur dire que ça va aller en utilisant les mots justes.
    Grand Arbre Est malade est vraiment un bon soutien pédagogique tant à la maison, qu’en classe.
    Mon combat se passe ici : http://www.lecrabedelyly.over-blog.com

  6. Céline DEVAUX
    Publié le 11 septembre 2015 à 12:31 | Permalien

    Je suis coordinatrice Aire Cancers au Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille. Je connais très bien le livre Grand Arbre est malade ! Je le propose très souvent aux parents que je rencontre et qui veulent parler de la maladie avec leurs jeunes enfants. Il est très apprécié. Hier encore une maman me disait combien son fils l’a aimé.
    L’intérêt de “Grand arbre”, par rapport aux autres livres jeunesse que nous avons sur le sujet, est qu’il permet également de s’adapter à différentes situations familiales, par exemple lorsque c’est le papa, un grand-parent, un oncle, ou une tante qui est touché par le cancer.
    Vous avez eu une très bonne idée en réalisant une suite sur la thématique du deuil, car effectivement, la maladie prend parfois le dessus, et il faut aussi pouvoir en parler.

  7. Denis
    Publié le 23 mars 2014 à 18:14 | Permalien

    Bonjour,
    Je désire vous commander un livre
    Merci d’avance
    Denis Béatrice

  8. Marie TRENTESAUX
    Publié le 8 août 2013 à 07:26 | Permalien

    “Grand Arbre est malade” est un livre plein de sensibilité et d’humanité. Les dessins sont jolis et l’histoire est bien racontée.
    Personnellement, ce livre a beaucoup aidé mon petit garçon (3 ans à l’époque) à accompagner son oncle dans la maladie (leucémie) et à comprendre les traitements. Il a été un outil formidable pour nous, parents, car il nous a aidé à trouver les mots pour expliquer la maladie, et aussi dans notre cas le décès d’un proche. Encore aujourd’hui, mon fils aime raconter l’histoire de Grand Arbre et le livre est toujours important à ses yeux.
    Il faut que ce livre soit distribué en France car le sujet de la maladie n’ y est que peu traité pour les enfants en bas âge alors que c’est important d’expliquer aux enfants ce qui se passe, pourquoi on peut être triste mais aussi plein d’espoir face à la maladie d’un proche.
    La trousse à trucs de Frimousse permet à l’enfant de devenir acteur et d’aider à sa façon le malade et donc d’évacuer ses angoisses, ses doutes, de poser ses questions…
    Bref, je ne souhaite qu’une chose : que ce magnifique livre puisse aider d’autres parents et d’autres enfants et qu’un éditeur français accepte enfin de distribuer ce livre qui manque tant sur le marché français !